Crèches&Co, la premiere centrale d'achats dédiée pour la petite enfance
Search
Generic filters
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in excerpt

Quelles sont les différentes structures d’accueil pour les enfants ?

Découvrez les différentes structures d'accueil pour la garde de votre enfant en crèche
8 minutes
Découvrez les différentes structures d'accueil pour la garde de votre enfant en crèche

Sommaire

L’accueil des jeunes enfants avant leur entrée à la maternelle peut avoir lieu dans différents types de structures : multi-accueil, micro-crèche, halte-garderie, crèche familiale, crèche parentale, crèche itinérante… Bien que différents dans leur fonctionnement, leur capacité d’accueil ou leur accessibilité, ces établissements partagent tous le même objectif : prendre soin des tout petits et participer à leur développement intellectuel, physique et psychologique. Quel que soit son cadre, chacune de ces structures est composée de professionnels compétents, passionnés et formés pour subvenir aux besoins des enfants et s’assurer de leur bien-être. Découvrez les différentes structures d’accueil pour les enfants, de la plus classique à la plus originale.

La crèche multi-accueil

La crèche multi-accueil est une crèche accessible aux enfants entre 2 mois et 4 ans. Très répandue et ouverte à tous, cette structure doit prendre en charge un minimum de 11 enfants. Avec un fonctionnement très flexible, ce type d’établissement est idéal pour les parents qui ont besoin de souplesse. En effet, cette crèche peut recevoir les enfants selon plusieurs types d’accueils

  • régulier : planifié à l’avance, l’accueil de l’enfant peut être effectué 1 à 5 jours par semaine sur une longue période ;
  • occasionnel : également planifié à l’avance mais réalisé ponctuellement. Par exemple, en cas d’absence ou de congés de l’assistante maternelle ;
  • urgent : en cas d’imprévu rencontré par les parents, la crèche multi-accueil peut leur venir en aide en prenant en charge leur enfant.

D’ordre public, privé ou associatif, la crèche multi-accueil est, par sa taille, composée de nombreux professionnels (directeur/directrice, EJE, auxiliaire de puériculture, auxiliaire petite enfance…) présents sur les lieux en permanence. La crèche multi-accueil fait également appel à des intervenants spécialisés qui peuvent, selon la capacité de l’établissement, travailler à temps plein dans la structure ou de façon ponctuelle (psychomotricienne, puéricultrice, infirmière…). Enfin, la grande capacité de la crèche multi-accueil lui permet de créer des sections en fonction de l’âge des enfants et d’optimiser la gestion des activités.

La micro-crèche

La micro-crèche est une structure proche de la crèche multi-accueil, sauf qu’elle prend en charge un nombre d’enfants limité. Ce type de structure ne peut pas compter plus de 12 enfants qui évoluent dans le même environnement, quel que soit leur âge.

En effet, l’avantage de ce type de garde est qu’elle propose une approche plus familiale et prône la création de liens privilégiés entre les membres de la crèche. Le mélange des enfants permet aux plus jeunes de s’inspirer des plus grands, ainsi qu’aux plus grands d’apprendre à veiller sur les plus jeunes. De plus, pour un enfant peu habitué à la vie en communauté, la micro-crèche est un moyen plus rassurant de le plonger dans un cadre collectif, tout en bénéficiant de l’attention bienveillante d’un adulte.

Bien que leur capacité d’accueil soit réduite, les micro-crèches doivent respecter les mêmes règles d’hygiène et de sécurité que les structures multi-accueil. Les métiers représentés pour prendre soin des enfants sont également identiques.

Plus prisées par les parents en raison des conditions privilégiées pour les enfants, les micro-crèches peuvent dépendre du domaine public, privé ou associatif. Certaines entreprises peuvent même proposer leur propre micro-crèche, pour permettre aux salariés d’avoir leur enfant à proximité.

La halte-garderie

La halte-garderie est une structure d’accueil qui prend en charge les enfants de manière occasionnelle. Plus allégé qu’en crèche traditionnelle, le rythme de garde est totalement adapté aux besoins de certaines familles. Ainsi, les parents peuvent confier leurs enfants à une halte-garderie seulement quelques heures par semaine, en complément de leur mode de garde habituel (famille, assistante maternelle). Qu’elles soient publiques ou privées, certaines halte-garderies sont intégrées à des crèches multi-accueil qui proposent également un rythme flexible. 

En plus d’être une excellente opportunité pour les parents qui ont un besoin ponctuel, la halte-garderie offre une solution progressive, avant la rentrée à la maternelle, aux enfants peu habitués à vivre en collectivité. Comme dans toutes les structures d’accueil dédiées à la petite enfance, la halte-garderie permet aux enfants de pratiquer diverses activités éducatives, tout en bénéficiant de tout le nécessaire pour assurer leur bien-être et leur sécurité. Et ce, grâce à un encadrement par des professionnels compétents et passionnés.

La crèche familiale

La crèche familiale est une structure employant des assistantes maternelles accueillant les enfants à leurs domiciles. Des temps de regroupement et de partage dans des locaux collectifs sont également organisés et planifiés une ou plusieurs fois dans la semaine, afin de participer à des activités communes faisant partie intégrante du projet pédagogique de la crèche et ainsi favoriser la sociabilisation des enfants.

 Les assistantes maternelles étant des professionnelles qualifiées et polyvalentes, elles sont parfaitement compétentes pour répondre à l’ensemble des besoins des enfants. Leurs domiciles peuvent toutefois faire l’objet de visites de la part du directeur ou de la directrice de la crèche ou de l’auxiliaire de puériculture. Ils s’assurent que le lieu dans lequel les enfants sont gardés répond aux exigences de la structure dont les assistantes maternelles dépendent. 

Ce mode de garde est très intéressant pour les enfants qui n’intègrent pas de crèche à plein temps. En se rendant à la crèche familiale une fois par semaine, ils apprennent à vivre en collectivité avec d’autres enfants et développent des capacités sociales indispensables.

De plus, ils profitent des activités mises en place par les professionnels de la crèche. Ils peuvent ainsi évoluer différemment que lors de leurs journées chez l’assistante maternelle. Une journée très bénéfique et qu’ils apprécient beaucoup. En effet, il n’y a rien de tel que de briser la routine, même chez les tout petits.

La crèche parentale

Comme son nom l’indique, la crèche parentale est une structure associative gérée par les parents. Ce type d’établissement ne peut pas excéder 25 enfants et doit respecter de nombreuses exigences pour garantir la qualité de l’accueil offert aux enfants. En effet, la crèche parentale doit employer plusieurs professionnels de la petite enfance (directeur ou référent technique, EJE, auxiliaire de puériculture, auxiliaire petite enfance…), comme dans une crèche classique. Les enfants se retrouvent ainsi dans un cadre totalement propice à leur développement et à leur épanouissement. 

À l’initiative de l’association, les parents sont chargés de la gestion de la crèche parentale. Ils définissent ainsi un président, un trésorier et un secrétaire. En lien avec les professionnels de la petite enfance chargés de s’occuper des enfants, ils participent à l’élaboration du projet pédagogique. De plus, ils peuvent prendre part à certaines activités et participer à la vie de la crèche (bricolage, communication, événements, logistique, entretien…). Un lieu de vie idyllique pour les enfants… et pour leurs parents.

La crèche itinérante : l’exemple Karapat

La crèche itinérante est un type de structure qui sort un peu de l’ordinaire. Très originale, cette crèche mobile peut être d’une grande aide pour les familles qui vivent dans des zones reculées. C’est le cas de la crèche Karapat, un réseau de halte-garderies itinérantes et multi-accueil.

Karapat, c’est l’histoire d’une crèche en vadrouille. À l’aide de leur « bébé bus », ils sillonnent les routes de la Haute Savoie et s’installent dans les locaux des collectivités locales. Leur but ? Se rapprocher au maximum des familles rurales et leur permettre de bénéficier, à un moment dans la semaine, d’un accueil collectif pour les enfants. Dans le bus, certifié par la PMI, les professionnels de la petite enfance disposent de tout le nécessaire pour prendre soin des enfants (couchettes pour la sieste, espace de change, réfrigérateur pour les repas…). Non véhiculés, les enfants sont accueillis dans les locaux de la commune et disposent de toutes les commodités offertes par le bus, qui est chauffé l’hiver et climatisé l’été. Une alternative de qualité, originale et au service des familles.

La maison d’assistantes maternelles

La maison d’assistantes maternelles est un lieu de vie dans lequel se regroupent entre deux et quatre professionnels de la petite enfance. Au lieu de garder les enfants seules chez elles, les assistantes maternelles qui font ce choix ont l’avantage de partager leur passion et de pouvoir s’entraider au quotidien. Après l’obtention d’un agrément auprès du conseil départemental duquel elles dépendent, elles peuvent construire un lieu d’accueil bienveillant qui fera le bonheur des enfants. Il leur suffit ensuite de mettre en place un projet pédagogique et de le présenter aux familles lors de la première rencontre. 

Les professionnels de la petite enfance qui se regroupent peuvent accueillir jusqu’à 4 enfants chacune. La maison d’assistantes maternelles représente ainsi une excellente opportunité pour les enfants de vivre en collectivité, tout en bénéficiant d’une attention de tous les instants. Un atout de taille pour leur développement et leur sociabilisation. Enfin, ce type de structure privée peut pallier le manque de places dans les crèches municipales et offrir aux parents un peu plus de souplesse et de sérénité.

Vous avez fini cet article !

Vous pouvez partager l’article via : 

Ces articles pourraient vous intéresser